Les conséquences du stress (3)


Les conséquences du stress sont néfastes pour l’entreprise et la santé de ses employés, car elles portent atteinte à l’entreprise en:

-faisant augmenter l’absentéisme, les fluctuations du personnel, les plaintes des clients, ou des consommateurs, les pratiques dangereuses, les taux d’accidents, les risques de procès, et d’actions en justice

-diminuant la motivation des salariés

-influant négativement sur le recrutement

-portant atteinte aux performances et à la productivité, à l’image de l’entreprise.

Le psychologue dispose de nombreux questionnaires qui permettent aux salariés souffrant de stress professionnel, de burn-out, de harcèlement d’évaluer leur degré de plaisir ou déplaisir afin de proposer une amélioration en accompagnant ces personnes vers plus de satisfaction au travail.

L’environnement professionnel peut nuire à la santé des individus de façon directe en les exposant à des conditions de travail ou à des substances dangereuses et en augmentant le risque d’accidents, de traumatismes, de maladies. Il peut avoir des conséquences indirectes en générant du stress, de la détresse psychologique, de l’insatisfaction, de la frustration, des stratégies d’ajustement inadaptées, des comportements à risques. TMS (troubles musculo-squelettiques) troubles psychologiques, harcèlement et violence au travail, ces troubles amènent les personnes à recourir à des produits calmants ( somnifères, anxiolytiques, antidépresseurs), des excitants (café, tabac, alcool) et l’organisme s’épuise si la situation se prolonge. Les problèmes de santé physique liés au travail sont principalement des douleurs musculaires, de la fatigue, des maux de tête, de l’irritabilité, des troubles du sommeil, de l’anxiété.La relation entre la surcharge de travail, les horaires, et les problèmes de santé est consistante dans de nombreuses enquêtes.

Dépression, anxiété liées à une forte sollicitation au travail,  une faible latitude décisionnelle, et à un faible soutien social, doute, peur, angoisse tenaillent de nombreux salariés de toutes catégories professionnelles, inquiétude, découragement et crainte de perdre leur emploi sont parfois à l’origine de conduites addictives. De fortes exigences, un contrôle et un soutien social faibles, augmentent le risque de maladies liées au stress.La dureté du monde du travail, sa précarité touchent tous les milieux et fait craindre des risques tels que le suicide, phénomène qui s’accentue ces dernières années. L’ampleur du mal-être s’est aggravé et les employeurs, managers, responsables prennent en considération ce phénomène car il est urgent de  répondre à cet enjeu de santé publique qui coûte une fortune aux entreprises et à la société.

Sur le plan personnel, le salarié peut consulter un psychologue spécialisé dans les problèmes de souffrance au travail, qui l’aidera à verbaliser sa souffrance, véritable antidote au conflit, à la mise à distance de l’emprise, à la gestion de son anxiété, à la décision de se battre ou de partir.

« Ce ne sont pas les événements qui perturbent les hommes, mais l’idée qu’ils s’en font. »

J’emploie certaines techniques qui visent à modérer les réactions individuelles de stress: changer sa perception des événements, augmenter son sentiment de contrôle, élargir son réseau social, apprendre de nouvelles stratégies d’ajustement au stress.  Verre à moitié plein, à moitié vide, la réalité objective est identique puisque les deux individus voient le même verre tandis que leur interprétation subjective est opposée.Le stress n’est ni un stimulus ni une réponse, c’est un processus dynamique vécu et interprété par chacun qui y répond différemment.

Augmenter son sentiment de contrôle  (maîtrise)

Se centrer sur le problème

Se centrer sur les émotions

Accroître son réseau de soutien social

Apprendre de nouvelles stratégies de coping (faire face)

Evaluer la situation

Se relaxer, s’exposer

S’affirmer

Pour modifier les émotions négatives , il faut connaître les idées négatives, identifier les pensées pessimistes pour remplacer les interprétations négatives par des interprétations plus réalistes ( tirer des conclusions sans preuves; se centrer sur un détail; extraire une règle générale à partir d’un élément;surestimer les liens entre soi et les événements négatifs;exagérer les implications; dévaloriser; travailler sur son monologue intérieur)

Le travail est difficile pour un nombre de plus en plus important de personnes et il est la cause d’épuisement et de souffrance et perd parfois son sens. Les sources de stress sont nombreuses, elles font mal, épuisent, dépriment, mettent l’entreprise en danger et ruine la société. Il est urgent de prendre en charge les salariés et de faire face en organisant l’activité professionnelle dans une ambiance de travail respectueuse du facteur humain. Les dirigeants peuvent faire appel à des experts dans l’évaluation des RPS et ouvrir les entreprises à des professionnels compétents qui ont mis à l’épreuve des techniques efficaces de gestion du stress, pour aider le salarié à faire face .

Est-ce utopique de penser qu’une entreprise peut faire appel à un psychologue, expert dans le mal-être psychologique, qui  positionne l’humain au coeur de l’organisation en préservant la santé mentale et physique des salariés et en lui assurant un avenir profitable.

 

Catégories : LE MONDE DU TRAVAIL, stress

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*