Qu’est-ce qui me stresse?(2)


 L’anxiété et l’affectivité négative sont des caractéristiques qui augmentent la vulnérabilité des individus confrontés à des situations stressantes.A l’inverse, le lieu de contrôle interne et l’endurance contribuent à leur résistance. La tendance à être anxieux est un trait de personnalité, une propension à percevoir les situations difficiles comme menaçantes, une hypersensibilité et une inadaptation émotionnelle (inquiétude et émotivité).

Le lieu de contrôle est la croyance généralisée dans le fait que les événements ultérieurs dépendent soit de facteurs internes (actions, efforts, …), soit de facteurs externes (chance, destin,hasard, bonne étoile,….) qui développent une certaine vulnérabilité au stress liée à l’insatisfaction, aux affects négatifs, à l’épuisement professionnel et ont tendance à renoncer plus facilement que les profils internes.

L’affectivité négative est une prédisposition aux émotions négatives et à la détresse psychologique telles que la peur, la colère, la honte, la tristesse, l’agressivité négative,le pessimisme,…Elle amplifie le lien entre les stresseurs professionnels et certaines pathologies telles que les troubles anxieux ou les états dépressifs. L’impact néfaste sur la santé s’explique par le fait qu’un état émotionnel négatif est associé à des réponses particulières du système immunitaire qui augments le risque de développer certaines infections.

Chaque événement donne lieu à une interprétation personnelle, qui est une évaluation cognitive, qui consiste à rechercher des causes pour expliquer la survenue des événements ainsi que des performances de chacun. La réussite est due aux efforts personnels, à l’expérience, ou à la conjoncture économique favorable.La cause d’une réussite eut être globale ou spécifique.Ainsi, la personne déprimée minimise sa responsabilité et ses performances, ses comportements sont souvent résignés en lien avec son impuissance apprise de longue date.Résigné, apathique, elle considère ses comportements comme une suite d’échecs répétés qui se traduisent par l’abandon de tout effort pour modifier la situation. Elle est convaincue qu’elle n’a aucune prise sur ce qui lui arrive et perd progressivement le désir de faire quoi que ce soit, puisque cela ne sert à rien. Il en résulte un sentiment d’impuissance et de résignation puis de dépression. La personne développe la conviction de ne pas contrôler les événements.

L’instabilité émotionnelle joue aussi un rôle dans la survenue du stress. Elle prédispose à la détresse psychologique et à l’irritabilité, perception à percevoir et à ressentir la réalité comme menaçante, problématique et pénible. C’est un facteur qui fragilise la personne et la rend plus  vulnérable face aux événements négatifs de la vie professionnelle, quel que soit le degré de gravité.

Toutefois certaines caractéristiques personnelles protègent l’individu contre les facteurs stressants:

 L’autoeffcacité est la croyance en ses capacités à mobiliser les ressources nécessaires pour maîtriser des situations et les aptitudes à accomplir  des actions leur permettant d’atteindre des objectifs. »Je crois que je possède les ressources pour faire face » (estime de soi)

« Je crois que je vais maîtriser la situation et atteindre mon objectif. » L’autoefficacité est capable d’atténuer ou d’amplifier l’impact des événements stressants sur le bien-être et la santé. Avoir une faible attente d’efficacité et de résultats entraîne la personne vers des stratégies d’ajustement inefficaces centrées sur l’émotion.

Le contrôle interne attribue à la personne ce qui lui arrive à soi, et est associé à la santé physique, au bien-être émotionnel, à la satisfaction professionnelle, et à un fort sentiment d’accomplissement (estime de soi, faible anxiété) . Plus persévérants, plus confiants, plus indépendants, ils résistent mieux à l’échec car ils croient en leurs ressources.

 

L’affectivité positive est la tendance à s’engager dans de nombreuses situations avec enthousiasme, énergie, intérêt, plaisir, et à éprouver des états cognitifs émotionnels agréables. Enthousiastes, énergiques et curieux ils affrontent activement les événements et croient avoir les ressources pour résoudre les problèmes. Stratégies d’ajustement au stress centrées sur la résolution de problèmes, ils analysent au lieu de fuir et tentent une action  pour faire face au stress.

L’interprétation optimiste des événements est la tendance à voir les événements comme le résultat d’efforts personnels, de compétences et d’expériences et s’attribue une bonne estime de soi.

La résilience est la capacité des individus placés dans des circonstances défavorables à s’en sortir et à mener, malgré tout, une existence satisfaisante.

L’individu peut donner un sens à sa souffrance, en retirer quelque chose de positif même dans les situations les plus dramatiques. L’homme est actif, combatif, et possède une capacité sans limite de croissance et de développement, car il est conscient de sa liberté. Il peut dépasser sa souffrance s’il lui donne un sens.La résilience naît de l’interaction entre l’individu et son environnement.

 

Catégories : Non classé

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*