L’infidélité: pourquoi ça fait mal?


La société incite non à l’infidélité mais au désir immédiat ‘(internet, sites de rencontres, clubs échangistes, ….) Il existe des infidélités pulsionnelles « , donjuaniques, des désoeuvrements, des leçons de revanche, des exceptions,…elles sont des verrouillages de nos systèmes de vie.

 

L’infidélité n’est pas un hasard, il y a des raisons concrètes et connues car elle vient soit du fait que le partenaire qui a trahi a un problème, alors que la relation entre les deux va bien, soit parce que les deux partenaires ont un problème au sein de leur relation, soit encore parce qu’il y a de multiples points de divergence au sein de la relation et que l’un des deux s’en sert d’excuses pour aller chercher de la reconnaissance, de l’écoute, et moins de conflits, de souffle dans une autre relation. Ce qui bien entendu au final, ne fera qu’empirer les choses entre trois personnes, au lieu de deux. Une infidélité au sein du couple peut arriver de multiples raisons, elle est la rencontre entre deux personnes, en couple ou pas , qui vivent un ou des manques au sein de leur couple respectif. La rencontre de deux personnes qui vont développer une relation d’infidélité se fait sur le lieu de travail par exemple, tout simplement parce que nous, passons beaucoup de temps à notre travail et que c’est un lieu d’échanges. Parfois, aussi, seul un des deux partenaires est en couple, et en souffrance au sein de son couple, alors que l’Autre est célibataire, devenir de ne plus l’être et de se mettre en couple.

Parmi les problèmes pouvant générer une infidélité à un moment exceptionnel ou une infidélité récurrente, on constate le manque de confiance en soi d’un des deux partenaires du couple.Cette personnalité va rechercher dans la séduction, sa confiance et estime (enfance/adolescence avec  le regard encourageant des parents tout au long de la vie) chez ce partenaire au travers de la reconnaissance de l’Autre et sa personnalité sera ballotée par le bon vouloir de personnes autour d’elle. De plus, en allant chercher l’amour à l’extérieur, elle ne fait qu’entretenir sa problématique. Elle est alors peut-être aimée plus en quantité, mais temporairement l’amour qu’elle reçoit n’est pas constructif sur du long terme. En se comportant ainsi elle pense faire l »économie d’un travail de fond qui l’accompagnerait à s’aimer elle-même et à être plus autonome affectivement et ainsi à être épanouie dans la fidélité.

Un manque d’estime de soi, cherché à l’extérieur ne compose pas le regard que l’on porte sur sa propre personne et que compte le partenaire personne va chercher à nourrir son estime à l’extérieur de soi, qui compte. En essayant de construire son estime de soi en cherchant à l’extérieur, le partenaire déjà fragilisé, est alors dépendant des autres en général et des flatteurs en particulier pour qui il est alors une cible.

L’infidélité est blessante pour l’Autre et pour soi car elle met en échec la notion d’engagement. S’engager c’est prendre le risque d’être abandonné et l’infidélité permet de ne pas trop s’engager par peur de souffrir. La blessure d’abandon est ainsi maitrisée: croyance illusoire.

L’infidélité peut provenir aussi de la reproduction du scénario familial, la manière dont les parents se sont aimés impacte fortement. Des enfants qui ont eu des parents infidèles et qui parfois l’ont senti, sans forcément le voir, peuvent reproduire le même schéma. D’ailleurs la phobie de l’engagement vient du fait que le partenaire enfant a senti un des deux parents seuls, ou en souffrance à cause de l’autre qui a soir été infidèle, soit qui a abandonné famille et enfant ou était présent sans l’être et n’assurait que le matériel.

La peur de vieillir, en ayant des conquêtes l’infidèle se sent vivant, fort et ne pense plus à sa peur. Les infidèlités  sont la pour rassurer dans son pouvoir de séduction, malgré le temps qui passe.

La peur de vieillir, de partager dans le couple peut aussi aboutir à une infidélité. Un des deux partenaires peut se sentir laisser pour compte (tâches domestiques, éducation des enfants, quotidien, routine, consacrer plus de temps à son travail, ses amis, se sentir étouffé par l’exclusivité du partenaire. Parmi les autres facteurs pouvant générer des infidélités, on peut aussi constater l’absence du domicile, les déplacements récurrents, une carrière privilégiée, l’ambition,un loisir, un sport, une passion qui finit par lasser l’Autre qui se sent esseulé, et va chercher du réconfort et des moments partagés vers une autre personne.

La jalousie est une facteur d’infidélité, car la personne subit cette possessivité maladive .

L’état amoureux est également une drogue, le cerveau sécrète des hormones qui dynamisent (dopamines, endorphine) et font r bout de deux ans environ, le manque de passion se fait ressentir, et le besoin de passer à une autre relation pour se sentir vivant et vibrer apparaît.

L’accumulation de non-dits et de déceptions fait qu’on peut se bercer d’illusions en rencontrant une nouvelle personne. Mais les mêmes problématiques réapparaissent voire d’autres comme la personne qui n’a pas su  défendre ses intérêts et affirmer en changeant de partenaire à se faire respecter. L’amant, la maîtresse sera plus souple au début de la phase de séduction, puis défendra sa place, son territoire, ses intérêts, ce qui n’ira pas sans compromis ni sans heurts…Et les non-dits s’accumuleront par peur du conflit, les problèmes ne se régleront pas en faisant l’autruche ni en niant les difficultés.

Un problème sexuel chez l’un des partenaires peut aussi faire que malgré l’amour que les partenaires se portent , le besoin de ressentir de la satisfaction ou de satisfaire l’Autre existe.Cela génère frustration, frigidité, problème d’érection, vaginisme, douleurs diverses,…

Parfois un  des partenaires a été blesse par l’Autre, et a essayé d’obtenir la reconnaissance de sa blessure et a accumulé amertume, désillusion, rancoeur, ressentiment, vis-àvis du conjoint, cherchant alors à se venger en le trahissant. Là encore, l’infidélité ne répare pas le membre coupé, blessé, et la distance ne sera qu’un pseudo-équilibre.

Parfois, un seul des deux du couple s’ennuie, car ,le manque de nouveauté,« train-train » de la vie de couple est étouffant, effrayant pour certains. D’autres personnalités le vivent comme rassurant, apaisant, sécurisant. Le partenaire qui s’ennuie ressent trop de confort, de « ronron » et cela s’insécurise, voire l’angoisse, ce que l’Autre ne comprend pas. Dans ce cas, l’infidélité lui permet d faire exploser cette routine et ce quotidien répétitif qui l’étouffe, et l’ennuie.

Les manques et les insatisfactions au sein du couple peuvent être divers:

manque d’écoute, on s’écoute parler et on n’écoute pas assez l’Autre. Derrière nos paroles, il y a nos émotions, derrière les mots, il y a les maux qui lorsqu’ils sont entendus nous font aller mieux.

manque de reconnaissance des efforts fournis pour exprimer  à l’Autre ses besoins . Les prvers manipulateurs sont nombreux à jouer les sauveurs et écouter, flatter, valoriser,…;pour un temps ces personnes en souffrance dans leur couple.

manque de temps en général, pour soi pour l’intimité du couple, le peu de disponibilité, le trop plein génère chez le partenaire une solitude profonde.Celui-çi pour ne plus se sentir esseulé peut aller chercher du réconfort auprès d’une autre personne qui peut ‘ailleurs être également en couple, et qui ressent la même solitude. Trop de responsabilités (enfants, famille, travail, immobilier,…)peuvent stresser et peser sur le couple. Manque d’échanges et de dialogue, de complicité, d’intimité, ou de temps partagé à deux, car le couple s’est laissé manger par les responsabilités pour construire le foyer.Les partenaires n’ont plus le temps pour respirer, vivre et ne s’accordent plus de pauses pour eux-mêmes/ Dans ce cas, un des deux membres peut ressentir un besoin de solitude et vouloir avoir la paix et se séparer pour être seul ou pour rencontrer une personne fraiche, dynamique,ressource pour un temps d’évasion et de complicité.

-arrivée d’un enfant peut bouleverser et déséquilibrer le couple s’il était fragile avant la naissance.L’arrivée de l’enfant le fragilisera encore plu (grossesse, accouchement,nuits blanches, manque de temps,…) Si le couple n’est pas soudé, si les partenaires ne s’entraident pas alors dans la pression, l’impact sera dévastateur pour les deux partenaires;

fusion avec l’enfant, le père se sent seul, rejeté et aura besoin de se prouver qu’il peut être aimable, et aura besoin de répondre à son besoin de sexualité. Rencontrer quelqu’un qui a les mêmes besoins sera revalorisant.

-valeurs qui different peut miner lentement et sûrement une relation basée sur l’ambition, la carrière, les traditions, la famille, l’éducation des enfants, …..L’infidélité va détruire cette union construite sur un engagement.

temps qui passe, l’horloge biologique, le manque d’autonomie financière, professionnelle,..la pression familiale, parentale,…tous ce éléments qui gravitent autour du couple, peuvent à terme influer sur son fonctionneement.

Etre en couple et aimer sont deux choses différentes,En revanche, être en couple sans aimer son conjoint ne met pas à l’abri de rencontrer une qutre personne, de croiser un coup de foudre et de tomber amoureux. L’infidélité n’est pas la solution pour résoudre un problème conjugal .

 

 

Catégories : conjugalité, Non classé, TRI ENTRE REALITE ET FICTION

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*