Vivre avec une passif-agressif (PA)


Vivre avec quelqu’un qui trouve toujours un moyen de vous retarder quand vous êtes pressé, qui ne fait jamais ce qu’on lui demande ou ce que l’on attend de lui, et s’excuse sans arrêt ou se place continuellement en situation d’évitement, peut devenir insupportable! Toujours sur la défensive, ne répond pas aux attentes privées ou professionnelles, malgré une bonne volonté affichée, dit « oui » mais pense constamment « non », a toujours une bonne raison de ne pas faire,….à l’instar des pervers narcissiques, cotoyer au jour le jour un PA peut vite faire perdre son sang froid. S’il n’est pas question de manipulation, l’impression de se heurter contre un mur sans jamais que cette confrontation soit directe, peut rapidement épuiser lorsqu’on tente de communiquer avec lui.

Réagir paisiblement face à quelqu’un qui évite toujours le conflit et se place en victime quand on lui adresse des reproches est difficile à supporter.

Troubles relationnels, et de la personnalité, les PA s’expliquent par un refus de soumission à l’Autre mais aussi paradoxalement à une peur de l’autonomie. Ce n’est pas une pathologie comme le trouble de la personnalité narcissique, mais plutôt comme un réflexe de défense automatique, car la soumission est pour eux révoltante. Toute demande, en revanche, est perçue comme un acte de soumission à l’autre, et ils se mettent en résistance car c’est inacceptable. L’autonomie est vécue comme source d’anxiété cher le PA, on est donc dans une impasse communicationnelle. Ni se soumettre, ni s’émanciper!

Parvenir à un accord peut s’avérer compliqué, une psychothérapie est indispensable, voire une thérapie de couple associée. Il faudra « négocier » avec les défenses du PA, et reprendre avec lui les rapports à l’enfance, à la mère, à l’autorité,….Il est indispensable pour sortir de ces relations problématiques de construire un rapport de confiance et de partenariat en posant les termes d’un contrat entre le patient et le psychologue.

En couple ou seul, il est important de responsabiliser les personnes en les confrontant de manière constructive à leurs contradictions, à ce qui est tolérable pour chacun, à leurs limites et aux limites de l’Autre, afin de sortir des postures de défenses qui peuvent à terme devenir pathologiques et empêcher l’individu de vivre épanoui et heureux dans une communication non violente avec les autres.

Catégories : trouble du comportement

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*