FOMO (Fear of Missing Out) ou Syndrome du « moi aussi j’aurai voulu y être »


L’idée que vos amis ou proches vivent des choses intéressantes que vous ne partagez pas ; la tentation de les appeler pour vérifier, cette peur de manquer s’appelle FOMO, et est alimentée par Facebook et autres réseaux sociaux. Ce syndrôme donne l’impression d’être dans un magasin de bonbons avec seulement un sou en poche! Sentiment du verre à moitié vide, comportement d’achat qui à rechercher le dernier gadget à la mode, Le séjour le plus insolite, la fête où il faut être absolument,….

Syndrôme de l’enfant gâté qui ne sait pas choisir et pleure parce qu’il voudrait tout, le terme FOMO est pris au sérieux actuellement, car ces personnes craignent et détestent manquer des RV enrichissants et planifiés et veulent prendre part à toutes les conversations. Ignorer les projets de leurs amis les rendent nerveuses, même si elles sont accaparées de leur côté. Elles ne peuvent faire savoir sur les réseaux sociaux ce qu’elles ont fait, et cela les rendent frustrées.

Les smartphones, les réseaux sociaux sont les meilleurs moyens pour les jeunes de rester en contact et d’approfondir des liens. Internet ouvre la fenêtre sur le monde et accroît ce désir de savoir ce que les autres font et le bien-être qu’ils prennent. Le partage sur Facebook permet de découvrir toutes les occasions ratées, et accroît les rejets de certains.

Se comparer aux autres, est un phénomène actuel, qui s’est accru en 20 ans.

En l’an 2000, sans ordinateur, sans téléphone portable, quand on appelait un ami et qu’il n’était pas présent, on pouvait  connaître instanément ses activités. Actuellement on peut se connecter dans l’instant et pratiquer activités et loisirs , participer à des événements , découvrir de nouveaux lieux de rencontres, cafés, restaurants,…inlassablement.

Le FORMO

Catégories : Non classé, trouble du comportement

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*