La manipulation passive


Faire changer quelqu’un pour son bien est une opération plutôt délicate parce que s’il n’y voit pas d’intérêt immédiat, il ne coopérera pas.  Et à force de vouloir le protéger, on est amené à faire les choses à sa place, ce qui  ne l’incite pas à changer. Vouloir bien faire et donner des conseils bienveillants sont souvent contre-productifs.

La personne doit donc d’abord voir où est son intérêt et modifier son comportement et aussi être persuadé d’être libre d’agir comme elle veut. Conseiller peut être ressenti comme une façon de diriger et vous n’obtiendrez rien à part de la mauvaise volonté . Personne n’aime qu’on décide à sa place.

Ne faites plus rien …..Laissez l’autre face à ses responsabilités est une solution plus efficace que tous les conseils ou manipulations « actives ».Chacun est libre de réagir, de se rendre compte de la nécessité de faire un effort de comportement en toute liberté.

Chacun a besoin d’appartenance ou de conformité. Quand l’estime de soi est faible, ou instable, la personne a constamment besoin d’être rassurée par un regard extérieur, et vit à travers les autres.

Certains ont une haute estime d’eux-mêmes et ont un comportement plutôt vaniteux, voire nracissique. Mais leur besoin de réassurance est un véritable puits sans fond, car ils ont toujours besoin de voir l’admiration dans les yeux des autres, ils sont aussi manipulables.

Chacun veut être « le plus genil, le plus beau, le plus grand, le meilleur,…. »et se distinguer des autres. De fait, nous sommes démunis face à un compliment bien placé, surtout s’il est fait par une personne importante à nos yeux! Hypnotisés, nous n’avons alors pas d’autres  choix que d’accéder à la demande qui suit .Elle consiste à profiter de notre besoin de cohérence, et nous nous trouvons alors prisonnier de cette image dont on nous affuble et qui arrange bien celui  le flatteur. L’étiquetage est une façon douce de nous mettre en condition, de faire appels aux bons sentiments, de culpabiliser.Le but du compliment est une conséquence du besoin de cohérence et conduit à agir de la façon dont on est perçu.Le paradoxe de cette technique est que l’on est souvent conscient mais que l’on ne peut s’empêcher de.

Le principe d’amorçage du manipulateur est qu’il se rend aimable, et que cette amabilité peut être suspecte quand elle s’accompagne d’une demande ultérieure. La sympathie engendre tout un ensemble de réactions favorables, de sentiments de sécurité, de confiance , de chaleur, un certain abandon, et l’on se sent vite obligé de se rendre sympathique à  son tour!

Une autre manière est de paraître « familier », la discussion s’enclenche facilement , les points communs entre vous et le manipulateur augmentent, et les coincidences trompeuses fusent!

Pourquoi nous faisons-nous avoir comme cela?Il y a une cause qui tient à notre évolution. Nos anc^tres avaient certainement plus d’attirance envers ceux qui ont bonne mine,qui paraissaient avoir un meilleur capital génétique  et de meilleures chances de se reproduire! On peut se demander si ce fonctionnement a réellement changé depuis l’aube de l’humanité! Notre cerveau fait souvent un raccourci entre beauté physique et morale, et laisse ainsi une  marge de manoeuvre à la manipulation.

Le développement personnel, la PNL enseignent comment se « synchroniser’ aux autres afin de mieux communiquer  en faisant référence à ses valeurs, et à ses besoins.

La méthode WIN-WIN aide dans la résolution de conflits et repose sur le respect et la satisfaction des besoins de chacun.Les conflits sont liés à des relations de pouvoir et de frustration, alors que la recherche de consensus laisse à chacun d’exposer ses besoins, ses difficultés, ses idées, et d’écouter et comprendre l’autre. L’écoute active permet de faire parler son interlocuteur, le dialogue reste ouvert, et chacun peut exprimer ce qu’il a sur le coeur.

Repérer les manipulateurs

Ils sont faciles à repérer car ils sont envahissants et se dévoilent souvent assez rapidement. Il faut donc faire attention à ne prêter le flanc au chantage affectif et apprendre à mettre une distance fermement. Mettre des règles claires en place dés le début pour garantir une certaine tranquillité.

Le manipulateur culpabilisateur a tendance à faire plier les autres en utilisant le chantage affectif et culpabilise pour rien. Il cherche de l’attention et de la reconnaissance et cherche le principe de réciprocité. Il donne tout de suite beaucoup et devient envahissant. Mais le fait d’avoir beaucoup donné lui garantit que l’autre est redevable.  » Après tout ce que j’ai fait pour toi…. »Le plus important est de ne pas tomber dans le piège de la réciprocité

Le manipulateur séducteur  est difficile à repérer car on se dit qu’il est tout simplement charmant!Il paraît sain et agréable, et a une certaine finesse psychologique.Son « bagou », sa rapidité pour flairer et flatter sa victime, son sourire , ses compliments,…..Vous donne l’impression que vous êtes « unique au monde »! C’est un don juan…..Il faut garder sa lucidité, et son objectif même si face à vous;, vous avez un être souriant, sympathique, idéal!

Le pervers narcissique est à fuir, et à éviter si on ne veut pas y laisser des plumes! Il est difficile à repérer car il est solitaire, ou bien il compartiment, ou encore car il crée pas de vraies relations et essaie d’éloigner sa « victime » en critiquant vos relations ou en  demandant toujours plus de relations à deux exclusivement. Il est imprévisible, on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui et quelles seront ses réactions.Il a tendance à souffler le chaud et le froid. C’est déstabilisant mais il a l’avantage ainsi d’empêcher l’autre de prendre des initiatives et de le mettre en position d’attente, de dépendance. c’est ce qui le rend dangereux car il prend de plus en plus de pouvoir.

Nos failles sont plus émotionnelles qu’intellectuelles et peuvent être utilisées à mauvais escient pour nous amener à avoir des comportements que nous n’aurions pas naturellement. Sentiment d’infériorité, besoin de reconnaissance, besoin d’être aimé, peur d’être rejeté soumission à l’autorité,….Nous sommes programmés pour vivre en société pour pouvoir survivre et nous épanouir.Les manipulateurs jouent sur ce besoin d’être accepté, en utilisant comme levier le jugement du groupe ou le chantage affec tif pour pouvoir obtenir ce qu’ils souhaitent de nous. Toute notre enfance , on nous a dit d’obéir aux règlements, aux adultes, à « ceux qui savent’.De fait, nous sommes sensibles aux signes d’autorité, qu’ils soient symboliques, culturels,sociétaux. Raison pour laquelle nous ne pensons pas toujours à mettre en doute ce qu’une personne « respectable » et autoritaire nous demande.

Et trop souvent la personne manipulée oublie qu’elle peut-être active dans sa relation avec le manipulateur et que c’est son inaction qui rend la manipulation possible.Elle prend inconsciemment le statut de victime ce qui la rend fragile. Il faut donc s’accrocher à ses objectifs et agir pour ne pas se laisser déstabiliser.Rester lucide, ne pas sombrer dans la dépression ou le burn-out, croire en son efficacité, son estime de soi, ne pas prêter le flanc à la critiques,ne pas faire de résistance passive, afin de ne pas perdre confiance en soi.

En général quand une personne manipule une autre personne, elle le fait parce qu’elle ne voit pas d’autres solutions possible pour obtenir ce qu’elle veut.Il y a peu de chances qu’elle manipule dans le but de détruire sa victime même si les apparences sont trompeuses, car comment une personne peut obtenir ce qu’elle souhaite au détriment de l’autre? L’abus, pourquoi se comporte-t-elle ainsi?Quel est son objectif? Déstabiliser?Discréditer? Asseoir son autorité?

Les manipulateurs se servent de notre tendance à ne pas clarifier les situations, ou à laisser les choses dans le flou, à ne pas enlever les sous-entendus, à rendre les objectifs limpides, à ne pas forcer l’autre à prendre position et à se contenter de « peut-être ».

Clarifier, reformuler, demander confirmation par écrit, afin d’éviter de se mettre en parte-à-faux et lui montrer que vous n’êtes pas dupe. Le manipulateur est incapable de demander des choses saines, et adore profiter des zones d’ombre dans les relations.L’implicite lui est utile et il faut l’amener à clarifier ce qu’il vous dit et à prendre position afin de lui  laisser le moins de chances possibles de nier ses paroles et ses actes.

Il est désagréable de se sentir floué par quelqu’un à notre insu, mais nous ne sommes pas exempts de manipuler aussi. La communication et le relationnel utilisent les mêmes ressorts. Ce n’est pas très ethique de profiter des autres et de leur faire du mal . Nous manipulons autrui tous les jours, dans tous les secteurs de nos vies.Il faut être conscient que l’on obrient beaucoup plus de l’autre en échangeant et en écoutant.Etre sympathique, digne de confiance, sans faire de chantage affectif, donner , avec raison et bienveillance.

Mais il est utile d’insister sur le fait que le manipulateur n’est pas le seul fautif, car c’est aussi en partie l’attitude de la victime qui amène à une relation dysfonctionnelle.On est deux dans une relation, et la victime est forcément consentante. Réfléchir , réévaluer la situation, considérer l’effet d’engagement, porter un jugement sur son comportement, et ne pas cultiver l’illusion de la liberté, se sentant engagé, en sachant dire « non », et rester maître de ses actions.Nos traits de personnalité, nos valeurs, nos opinions, nos décisions, les plus importantes comme les plus minimes, forment un tout cohérent, une certaine logique.Un manipulateur  qui a compris cette logique  nous conforte et fait ce qu’il souhaite. Chaque être humain aime sentir qu(il est maître de son destin et que si on l’oblige à faire quelque chose qu’il ne veut pas, il ne se sentira pas engagé. Le propre de la manipulation c’est donc d’amener l’autre à faire une chose en laissant croire à la victime qu’elle est libre!

Faire ce voyage intérieur dans le labyrinthe de sa propre expérience c’est s’appuyer sur ses besoins fondamentaux, et voir que ce mot est un fourre-tout qui est indissociable de la communication.Qui manipule? Qui ne manipule pas? Quelle est la gravité des actes de manipulation? Le plus important dans toute manipulation reste donc l’intention sous-jacente du manipulateur et d’autre part l’intérêt de la personne manipulée. Qui est gagnant? Qui est perdant? Et qu’est-ce qu’on est prêt à perdre pour gagner?

 

Catégories : développement personnel, Non classé

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*