comment gérer ses émotions quand on est hypersensible?


L’hypersensibilité ne doit pas être résumée à une hyper émotionalité. Elle est aussi une sur-perception des stimuli par nos 5 sens. On peut émettre l’hypothèse que le fait d’être littéralement envahi par ce que nos sens captent, est une des sources premières des réactions émotionnelles internes , trop intenses. Nous sommes un agencement complexe de biologie, et de psychisme. Définir une cause unique à l’émotion ou à la façon dont on la perçoit est quasi impossible. Ainsi, la façon dont l’hypersensible ressent le monde n’est pas imputable qu’à lui-même, ou à une explication unique et raccourcie.

Ce qui est perçu, ressenti à l’intérieur de soi, le sentiment commun à tous les hypersensibles est une impression d’envahissement. Ce ressenti est en fait commun à tous les êtres humains,  car nous essayons de contrôler le jaillissement de l’émotion, jaissement qui est renforcé chez l’hypersensible.

Le cheminement d’une émotion doit être pris en considération  sous 3 angles; le déclencheur, le ressenti émotionnel, et l’expression de cette émotion.

Les 3 angles ne sont pas toujours liés entre eux, de la même manière et doivent être abordés séparément pour mieux comprendre le phénomène et ne pas se focaliser sur la façon dont nous ressentons. Il n’y a évidemment pas que les émotions positives qui sont exacerbées par l’hypersensibilité, mais il n’y a pas que les négatives non plus. Accueillir les premières et maîtriser les secondes est un bon début , mais il est normal que parfois, le sentiment même de « ressentir trop » fatigue et devienne difficile. Percevoir avec plus de finesse et d’intensité le monde, les émotions, les stimuli, ….fait de tous les hypersensibles des êtres eminemment empathiques. Compassion, compréhension, générosité, constituent une force, mais elle_çi peut devenir une faiblesse si elle n’est pas « maîtrisée » et que la personne se noit dans les émotions des autres.

Je viens de me former à la Gestion des Emotions et surtout dans l’accompagnement des hypersensibles, adultes surdoués, enfants et adolescents à haut potentiel. La recherche évolue , les stéréotypes subsistent, car être un Haut Potentiel ne se résume pas à avoir une intelligence particulièrement fine, et encore moins à réussir absolument dans sa vie. Au contraire, les psécificités cognitives, comportementales, émotionnelles sont bien plus saillantes que les facilités intellectuelles dont le portrait de ces êtres particulièrement doués et ont pour clef de voûte une hypersensibilité.

Le lien entre capter plus et ressentir plus est particulièrement criant dans le cas de personnes à haut potentiel, car la capacité à percevoir les stimuli extérieurs avec plus d’acuité les amène à vivre dans un monde où tout est amplifié, de ce qu’ils perçoivent à ce qu’ils ressentent, jusqu’à ce qu’ils expriment . Avec cette impression persistante de ne rien contrôler….Ce qui est vrai pour l’hypersensible l’est encore plus pour le haut potentiel: empathie exacerbée, intuitivité riche et envahissante, absorption des affects de l’Autre, image de l’être-éponge, captation des signes de mal-être chez l’Autre, souvent ces personnes donnent l’impression de manquer d’empathie, mais c’est une conséquence d’un mécanisme de défense, face à un monde et un mode pensée trop envahissants.

Je souhaite accompagner les patients hypersensibles afin qu’ils apprennent à gérer cette hypersensibilité dans toutes les formes de relations, car il s’agit de trouver un équilibre entre se protéger et s’ouvrir aux autres. Dans tous les cas, rien n’est possible sans communication, et lorsque c’est possible, un choix drastique doit se faire pour n’être entouré que de gens bienveillants…L’hypersensibilité ne choisit pas son espace, elle est à l’interieur , dans les espaces de vie, et dans toutes les relations humaines. C’est dans une multiplicité de types de rapport qu’il faut faire avec.

Maintenir ses relations sociales à leur juste place, supporter l’autre dans sa différence, assumer la sienne, choisir qui mérite l’effort de la relation, faire avec ceux qu’on n’a pas choisis, savoir poser des limites,….Ainsi , pour faire court, il faut, si possible, s’adapter soi et attendre de l’autre qu’il accepte.L’hypersensibilité est une force qui se partage, qui peut s’avérer communicative, et faire de ses ressentis des émotions partagées pour ouvrir à des relations plus riches.

A l’issue de cet été, je souhaite accompagner ma patientèle afin d’être attentif à soi, dans l’instant présent, à travers les petits bonheurs de la vie en évitant les ruminations qui mettent en proie à trop de réflexions, et détourent des ressentis. Apprendre à lâ cher prise, de temps à autres sur le flot continu des pensées, pour prendre conscience de soi, et faire taire l’esprit bavard.

Méditation, respiration, sensations corporelles, ….le mouvement libère les pressions qui font écran à la capacité de jouir des plaisirs de la vie. Libérer de l’énergie, la faire circuler dans son corps, pour chasser tensions, et accroître la vitalité et gagner en bien-être et réceptivité de son environnement.

Déployer sa sensorialité par nos 5 sens, et faire l’expérience des sensations en portant une plus grande attention à ce qui nous entoure en rompant à tout moment avec nos habitudes et nos actions répétées, qui engourdissent notre curiosité. Le langage du corps, la communication non verbale, c’est un apprentissage qui demande à rester à l’écoute de son corps, de faire confiance à son instinct, d’être à l’écoute du bien-être mais aussi du mal-être que nous pouvons ressentir parfois avec certaines personnes. Le langage corporel apprend à décrypter les émotions qu’il est important de ne pas réprimer car elles nous aident à avancer, à prendre des décisions, ….et elles colorent le quotidien.Le corps  prend des postures, des mimiques pour communiquer avec  les autres notre joie, notre colère, notre tristesse, notre peur, et il est donc important de savoir libérer ses émotions afin de rééquilibrer les flux d’énergie qui traversent le corps.

L’utilisation de l’EFT donne de bons résultats dans les cas d’anxiété, de colère mal digérée, d’insomnie, afin de traiter les blocages.

Catégories : Non classé

Share your thoughts

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.*